Marier vie conjugale, vie amicale et vie libertine, là est la question !

- ma vie conjugale et familiale dure et durera, c'est le pivot indispensable de mon équilibre, grâce à D., mon épouse subtile qui a intégré ma trangénérité sans la subir, qui a su lui donner une dimension amoureuse et complice et qui m'a étonnée par la force de sa tolérance et de sa délicatesse,

- ma vie amicale, même si elle poursuit la route "classique" de mes relations avec des personnes qui ignorent l'existence de Sophya, a pris et prendra, j'espère, un nouvel envol, grâce à l'amitié que j'ai tissée avec J., transgenre charentaise avec qui je corresponds assidûment depuis 3 ans.

J'ai rencontré cette amie J. à plusieurs reprises pour des moments de "femmes" heureuses de vivre nos transgénérités en toute transparence et complicité avec nos épouses.

- ma vie libertine a vécu et vivra encore, elle qui a commencé par la découverte du monde du BDSM, en tant que transgenre soumise, ce monde de premier abord "aveuglant", certes attirant par l'exaltation des sens qu'il mène au plus haut point des émotions, mais in fine parfois déroutant par les préjugés qu'il reconstruit sur les mêmes bases de ceux-là même qu'il prétend remplacer.

Cette vie libertine, qui s'est un temps tournée vers des rencontres plus "classiques" avec des partenaires féminins et masculins, idéalement en couples, attirés par ma transgénérité bissexuelle et non virile, a maintenant envie de trouver un équilibre entre d'une part les sensations indicibles d'abandon qui font vibrer ma nature, et d'autre part les ambiances sensuelles, à la fois feutrées et explosives, des échanges et mélanges des corps et des sens.

Cette vie libertine restera vécue en toute transparence avec mon épouse D, bien qu'elle n'y participe pas, parce que, tout simplement, elle n’a aucune envie en ce sens puisqu’elle se réalise, dans la même transparence et la même liberté, à travers sa sexualité qui lui est propre.

Vivre chacune de ses 3 vies, sans que l'une n'étouffe ni n'éteigne l'autre, demande une nouvelle approche du temps, une plus grande retenue dans les aventures de façon à réfreiner celles sans lendemain, une plus forte implication dans les sentiments à partager avec les êtres qui me sont chers, et avec ceux proches de ma chair.

********************

Ces 3 vies se retrouvent sur un point qui leur est commun :

ma créativité artistique, à travers le dessin humoristique, qui vient illustrer parfois ma vie conjugale et familiale, à travers les fêtes qui la jalonnent et nous rassemblent, mais aussi ma vie sociale et amicale où j'apporte la légèreté de mon originalité d'une approche décalée des choses, sans oublier ma vie libertine enfin où j'ai découvert tant de transgressions et qui m'a inspirée, dans une vision souvent irrévérencieuse et osée, des situations et pratiques vécues à la lueur du BDSM et du libertinage.

Cet équilibre est fait de déséquilibres permanents entre ces 3 vies,

et je dois maintenant essayer de le maintenir,

avec le concours vigilant et la confiance attentive de mon épouse D. et de mon amie J.

 

Sophya.