Je découvre ce site (1) : http://www.le-surrealisme.com, qui se veut un site d'information sur le mouvement artistique surréaliste (2) : il m'intéresse donc au plus haut point, comme vous pouvez vous en douter si vous avez lu les 5 articles que j'ai consacrés ici à la peinture surréaliste, et notamment "la femme dans le mouvement pictural surréaliste" ...

Et en plus, ça tombe à pic, car un des sujet traités sur ce site est justement "Les femmes et le surréalisme", dont le lien direct est : http://www.le-surrealisme.com/femmes-surrealiste.html.

L'article commence ainsi : "Les féministes ont critiqué le mouvement surréaliste en faisant valoir que c’était fondamentalement un mouvement masculin, en dépit du fait que la femme soit vraisemblablement célébrée chez quelques peintres et poètes surréalistes ..."

Ca donne envie de lire la suite, non ?

Mais l'article ne cite pas Frida Kahlo ... alors que j'ai consacré une page particulière à cet artiste à la fois hors du commun et au destin tragique.

Outre une bibliographie choisie sur le mouvement artistique surréaliste, que je vais étudier de près, le site propose aussi une courte sélection de ces peintures dites surréalistes (12 tableaux) : http://www.le-surrealisme.com/peinture-surrealiste.html.

(1) Pour vous allécher, voici le sommaire du site :

1. Les débuts du surréalisme

2. L'expansion du surréalisme

3. La grande période surréaliste

4. La période d'après-guerre

5. La fin du surréalisme ?

6. Max Ernst

7. André Breton

8. Francis Picabia

9. L'impact du surréalisme

10. Les femmes et le surréalisme

11. Les automatistes

12. Surréalisme et dadaïsme

13. Écriture automatique

14. Cinéma surréaliste

(2) Il propose également une liste de sites Web de qualité qui ont été choisis pour leur contenu en relation avec le domaine des arts : mouvements artistiques, répertoires et biographies d'artistes, et en particulier un qui a retenu mon attention :
l'Annuaire Web des meilleurs sites Internet du domaines des arts : http://www.guide-artistique.com.

Bonne découverte,

Sophya.